LE DERNIER NUMERO:
accédez au sommaire du dernier numéro
Sommaire du n° 92

Paru le 28/04/2015

LE COIN DES ANNONCES :

Toutes les chroniques (6914 référencées dont 1731 consultables et signalées par l'image cliquable) :
- par ordre alphabétique :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9 Divers
- par numéros de parution disponibles : 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92

Vertigo : Vertigo (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°47)

"Vertigo", c’est bien évidemment le titre d’un superbe Hitchcock, mais également le nouveau projet de Joseph Williams. Cet excellent chanteur est surtout connu pour avoir participé à deux albums de Toto, à l’époque où le groupe vendait encore des millions d’albums. C’était en 1986 et 1987 avec les multi platines "Fahreinheit" et "The seventh one", bref les albums les plus funky de la formation américaine. Si personnellement, je préfère la période Bobby Kimball (les 4 premiers albums) et Fergie Frederiksen ("Isolation"), je ne peux que m’incliner devant les talents vocaux du rouquin Joseph, fils de John Williams, grand compositeur de musiques de films (notamment pour Steven Spielberg). Sa voix haute et pure, suave et groovy était un pur enchantement et je n’ai jamais compris pourquoi Steve Lukather et David Paich s’étaient séparés de ce gars-là. Joseph a ensuite fait carrière comme chanteur et choriste de studio. A titre d’exemple, c’est lui qui interprétait Simba sur la bande son américaine du "Roi Lion" : 10 millions d’albums vendus !! Pendant les années 90, entre ses albums confidentiels seulement réalisés au Japon, il a tourné avec divers "all star projects", le plus récent étant le projet a capella West Coast All Stars. Le nouvel album de Joseph sort chez Frontiers et je pense qu’il aura meilleure diffusion que ses précédents opus. Comme pour Steve Walsh avec Khymera, Joseph s’est vu proposer par Frontiers d’enregistrer un album de pur AOR où il ne serait que l’interprète de plusieurs songwriters réputés. Ainsi, comme Daniele Liverani pour Khymera, le producteur/multi-instrumentiste Fabrizio Grossi (basse, claviers, guitare, programmations) s’est vu confier la direction de ce projet. Le résultat est nettement plus concluant que Khymera (et Dieu sait si je suis fan de Steve Walsh !). Les chansons sont vraiment entraînantes, variées et interprétées avec cœur et âme. Joseph possède toujours la même voix qui illuminait les tubes de Toto "Pamela", "stop loving you", "home of the brave"… "Vertigo" a été composé dans l’esprit de "Seventh one", avec cette même alchimie d’AOR suave, de hard-rock bien gentil et de funky-music. Les parties de guitare solo tenue par l’ex Dokken Alex De Rosso sont par ailleurs particulièrement jouissives. Les songwriters se nomment Jim Peterik (Survivor), Kane Roberts (Alice Cooper), Joey Carbone (Kim Carnes) ou David Tyson (Alannah Miles) et ce ne sont pas les premiers venus. "Love is blind" est d’ailleurs un tube de chez tube ! Alors bien sûr, vous allez me dire que tout cela est bien loin du rock progressif souvent complexe (voire même parfois compliqué) que nous affectionnons. C’est clair, mais un peu de simplicité, de joie et d’allégresse ne font pas de mal par les temps qui courent. "Vertigo" est un album de chansons bien ficelées, excellemment chantées par un chanteur à la voix vertigineuse. AOR tip-top!

Cousin Hub

Chronique mise en ligne le 05/02/2010 et consultée 253 fois

NB : les propos tenus dans les chroniques n'engagent strictement que leurs auteurs, fautes d'orthographe comprises le cas-échéant, le responsable du site n'ayant pas le temps de tout relire et n'étant pas exempt d'en faire lui-même !

La Cave à 20




Les 20 Dernières
Chroniques Ajoutées :

accès direct à la chronique de Beatles (the) - abbey road accès direct à la chronique de future kings of england (the) - the viewing point 


accès direct à la chronique de Quidam - Surrevival accès direct à la chronique de narrow pass - in this world and beyond 


accès direct à la chronique de Mason,Nick - Pink Floyd - l'histoire selon Nick Mason accès direct à la chronique de marillion - live from cadogan hall 


accès direct à la chronique de carducci,franck - oddity accès direct à la chronique de jolly - forty-six minutes twelve seconds of music 


accès direct à la chronique de osada vida - uninvited dreams accès direct à la chronique de knight area - realm of shadows 


accès direct à la chronique de Abel Ganz - The dangers of strangers (20th anniversary edition) accès direct à la chronique de Perret and the Electric Epic,guillaume - guillaume perret and the electric epic 


accès direct à la chronique de Pineapple Thief (the) - 10 stories down accès direct à la chronique de Greenwall - From the treasure box 


accès direct à la chronique de fruupp - the prince of heaven's eyes accès direct à la chronique de gargamel - descending 


accès direct à la chronique de Kamelot - One cold winter's night accès direct à la chronique de viima - kahden kuun sikpit 


accès direct à la chronique de Rypdal,terje - odyssey in studio and in concert accès direct à la chronique de Gillan - Live Wembley 17th december 1982