LE DERNIER NUMERO:
accédez au sommaire du dernier numéro
Sommaire du n° 92

Paru le 28/04/2015

LE COIN DES ANNONCES :

Toutes les chroniques (6914 référencées dont 1731 consultables et signalées par l'image cliquable) :
- par ordre alphabétique :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9 Divers
- par numéros de parution disponibles : 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92

Rc2 : Rc2 (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°47)

Tout d'abord je tiens à préciser que je ne suis pas le spécialiste des groupes d'Amérique du Sud, mais il est vrai que l'on y trouve quelques formations de qualité. Après les groupes chiliens Tryo et Subterra, voici les vénézuéliens de RC2, formé après la dissolution de Radioclip (4 albums de 1988 à 1994). Le groupe est composé d'Eduardo Benatar (batterie), Felix Duque (chant), Demian Mejicano (guitare électrique et acoustique), Pedro Misle (basse) et Rafael Paz (piano et claviers) ; pour augmenter leur "puissance de frappe", ils ont fait appel à un deuxième percussionniste, Francisco Diaz. En effet, ces vénézuéliens nous proposent quelques passages énergiques à la Dream Theater, laissant à penser qu'ils essaient de réviser la physique (pour eux E = RC2 ?).

La réalité est plus complexe, tous les ingrédients nécessaires à l'obtention d'un excellent album : alternance de morceaux lents et rapides, 3 morceaux instrumentaux (seuls morceaux courts), du chant (en espagnol) qui passe très bien, 2 suites de 14 minutes, une symbiose entre des fréquences dynamiques et des passages symphoniques, en grande partie grâce aux claviers variés et omniprésents.

L'album démarre en douceur avec "obertura", premier morceau instrumental comprenant un solo de piano accompagné par des claviers pour donner un ensemble symphonique presque classique. Le contraste n'en est que plus grand avec le morceau suivant, "joroprog", dans lequel s'entremêlent une rythmique dynamique et beaucoup de claviers, avec plusieurs breaks (tantôt acoustique, tantôt planant). De son côté "nada", avec son intro légèrement space-rock, met surtout le chant (et les chœurs sur le refrain) en valeur, pour s'enflammer vers la fin. Tout au long de l'album c'est le même topo : changements de rythme, multiples influences, du chant utilisé avec modération et surtout beaucoup de claviers. Les morceaux instrumentaux sont équitablement placés sur l'album (1er, 5ème, 9ème morceau), chacun dans un style différent : "RM" est acoustique (guitare-basse) et "voz de tempestad" comprend des passages de guitare à la Mike Oldfield. Notons aussi les 2 temps forts que sont les suites "fria" (14'19") et "se pierde el sol" (14'14"). "Fria" se divise en fait en 2 parties. La première est introduite par un orgue hammond, sur lequel se greffe d'autres claviers et la rythmique (basse, guitare, batterie) ; après un break planant et avec du piano, puis un solo langoureux de guitare, retour de la fréquence précédente. La deuxième partie de "fria" voit l'apparition du chant, accompagné d'abord du piano, puis des autres instruments dans un passage symphonique, qui s'enflamme soudainement ; le morceau s'achève par le retour piano-chant. L'autre suite "se pierde el sol", également un morceau essentiellement instrumental, avec un intro planante à la Bjorn Lynne, est un vrai patchwork musical : on y retrouve tour à tour passages planants, balade espagnole, séquence symphonique, accélération heavy, soli de guitare et de piano, claviers très variés…

Un album très réussi, qui devrait enchanter les amateurs de rock symphonique de qualité.

Jean Brianza

Chronique mise en ligne le 07/04/2010 et consultée 228 fois

NB : les propos tenus dans les chroniques n'engagent strictement que leurs auteurs, fautes d'orthographe comprises le cas-échéant, le responsable du site n'ayant pas le temps de tout relire et n'étant pas exempt d'en faire lui-même !

La Cave à 20




Les 20 Dernières
Chroniques Ajoutées :

accès direct à la chronique de Beatles (the) - abbey road accès direct à la chronique de future kings of england (the) - the viewing point 


accès direct à la chronique de Quidam - Surrevival accès direct à la chronique de narrow pass - in this world and beyond 


accès direct à la chronique de Mason,Nick - Pink Floyd - l'histoire selon Nick Mason accès direct à la chronique de marillion - live from cadogan hall 


accès direct à la chronique de carducci,franck - oddity accès direct à la chronique de jolly - forty-six minutes twelve seconds of music 


accès direct à la chronique de osada vida - uninvited dreams accès direct à la chronique de knight area - realm of shadows 


accès direct à la chronique de Abel Ganz - The dangers of strangers (20th anniversary edition) accès direct à la chronique de Perret and the Electric Epic,guillaume - guillaume perret and the electric epic 


accès direct à la chronique de Pineapple Thief (the) - 10 stories down accès direct à la chronique de Greenwall - From the treasure box 


accès direct à la chronique de fruupp - the prince of heaven's eyes accès direct à la chronique de gargamel - descending 


accès direct à la chronique de Kamelot - One cold winter's night accès direct à la chronique de viima - kahden kuun sikpit 


accès direct à la chronique de Rypdal,terje - odyssey in studio and in concert accès direct à la chronique de Gillan - Live Wembley 17th december 1982