LE DERNIER NUMERO:
accédez au sommaire du dernier numéro
Sommaire du n° 92

Paru le 28/04/2015

LE COIN DES ANNONCES :

Toutes les chroniques (6914 référencées dont 1731 consultables et signalées par l'image cliquable) :
- par ordre alphabétique :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9 Divers
- par numéros de parution disponibles : 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92

Steve Vai : Visual Sound Theories (2007 - dvd - parue dans le Koid9 n°64)

Quel compositeur n'a pas rêvé entendre sa musique interprétée par un grand orchestre ?

Seulement voilà, pour le public, il faut bien avouer que cela freine quelque peu l'envie d'acheter, le mariage rock/musique classique n'étant que sur de très rares occasions une réussite. En fait à part The Beatles, Procol Harum & Yes, je ne vois pas grand chose d'excitant.

Un exercice qui révèle surtout un manque de cohésion, chaque section jouant à son tour, dans un manque total de conviction. Le rôle le plus ingrat revenant au  batteur qui de manière générale frappe sans aucune énergie, laissant au passage tous ses roulements en coulisse.

He bien ! Rassurez vous, ici il n'en est rien. Au signal du chef d'orchestre, ça part au contraire sur les chapeaux de roues, sur une partition des plus ardues de batterie et plusieurs percussionistes (un batteur vétu d'ailleurs d'un bon "marcel tous muscles dehors"). Puis sous une pluie d'applaudissements Steve Vai entre sur scène, salue... et c'est le coup de génie, il demande à chaque section musicale de répéter une phrase qu'il interprète. Tour à tour, les violons, les cuivres, les trompettes, toutes les percussions batterie et xylophone inclus ainsi que le public qui est aussi sollicité pour participer et créer un énorme magma sonore.
Eblouissante introduction qui n'est pas sans me rappeller "the grand wazoo" du regretté  Franck Zappa dont l'histoire était un combat imaginaire entre une section de cuivres et de guitares.

Plus d'une heure trente de musique instrumentale forte en émotion, sans aucune parlotte entre les morceaux, mais quelques petites mimiques quand même de Vai. Pour être précis, une seule fois le chef d'orchestre donnera le départ en annonçant... "hé Zap" comme sur l'album "Passion & warfare".

Evidement Steve Vai  joue avec un niveau sonore important, créant même de magnifiques larsens. Un simple petit coup sur le corps de sa "JEM 7 signature" et un son surgit librement. Bardé de tout son arsenal d'harmoniseurs Eventide et de pédale Whammy, les sons distos sont superbement tranchants. Par contre je trouve que ses sons clairs manquent de rondeur et sont bien moins chaleureux.

L'option du son bien mat de la caisse claire est un bon choix, ça sonne bien avec l'ensemble classique sans trop la détacher du reste.
Le choix des morceaux est judicieux, mais il est vrai que certains titres à priori bien rock comme "answers" ou "the attitude song" pourvus d'un nouvel arrangement trouvent tout à fait leur place ici. L'homme aux 6 cordes magiques a vraiment bien retranscrit et ré-arrangé sa musique pour un orchestre, "for the love of God" avec sa nouvelle intro le démontre bien. Steve Vai   n'a  pas hésité à faire intervenir très souvent les percussions dans ses compositions, ce qui donne d'ailleurs dans l'exaltation une peau de timbale percée... et Vai qui de ce fait se marre !

Après l'énorme DVD "Live at Astoria", ce "Visual sound theories" sorti également au format 2 CD constitue un véritable pas en avant dans la carrière de ce grand musicien. Assurément il y a fort à parier que Franck Zappa aurait été très fier de son parcours.

Jo Drogo

Chronique mise en ligne le 23/04/2011 et consultée 445 fois

NB : les propos tenus dans les chroniques n'engagent strictement que leurs auteurs, fautes d'orthographe comprises le cas-échéant, le responsable du site n'ayant pas le temps de tout relire et n'étant pas exempt d'en faire lui-même !

La Cave à 20




Les 20 Dernières
Chroniques Ajoutées :

accès direct à la chronique de Beatles (the) - abbey road accès direct à la chronique de future kings of england (the) - the viewing point 


accès direct à la chronique de Quidam - Surrevival accès direct à la chronique de narrow pass - in this world and beyond 


accès direct à la chronique de Mason,Nick - Pink Floyd - l'histoire selon Nick Mason accès direct à la chronique de marillion - live from cadogan hall 


accès direct à la chronique de carducci,franck - oddity accès direct à la chronique de jolly - forty-six minutes twelve seconds of music 


accès direct à la chronique de osada vida - uninvited dreams accès direct à la chronique de knight area - realm of shadows 


accès direct à la chronique de Abel Ganz - The dangers of strangers (20th anniversary edition) accès direct à la chronique de Perret and the Electric Epic,guillaume - guillaume perret and the electric epic 


accès direct à la chronique de Pineapple Thief (the) - 10 stories down accès direct à la chronique de Greenwall - From the treasure box 


accès direct à la chronique de fruupp - the prince of heaven's eyes accès direct à la chronique de gargamel - descending 


accès direct à la chronique de Kamelot - One cold winter's night accès direct à la chronique de viima - kahden kuun sikpit 


accès direct à la chronique de Rypdal,terje - odyssey in studio and in concert accès direct à la chronique de Gillan - Live Wembley 17th december 1982