LE DERNIER NUMERO:
accédez au sommaire du dernier numéro
Sommaire du n° 92

Paru le 28/04/2015

LE COIN DES ANNONCES :

Toutes les chroniques (6914 référencées dont 1731 consultables et signalées par l'image cliquable) :
- par ordre alphabétique :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9 Divers
- par numéros de parution disponibles : 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92

Triumph : A Night Of Triumph Live (2010 - dvd - parue dans le Koid9 n°74)

Je vous ai déjà offert une courte rétrospective sur ce groupe canadien peu connu chez nous. Triumph est un trio composé de Gil Moore à la batterie et au chant, de Mike Levine à la basse et aux claviers, ainsi que de Rik Emmett aux guitares et au chant. Après deux disques de jeunesse ("In the beginning" et "Rock’n roll machine"), Triumph sort son 1er album consistant  : "Just a game" (1979) sur lequel figure son méga tube "lay it on the line", chanté par Emmett à la voix haut perchée. En 1980, paraît "Progression of power", plus hard avec des titres presque tous chantés par le virulent Gil Moore. Gros succès en 1981 avec "Allied forces", puis en 1983 avec "Never surrender" qui contiennent tous deux leur lot de classiques (les "rockers" de Moore et les ballades progressives d’Emmett).

Cette même année 1983, Triumph participe à l'US festival, sous le soleil en plein désert californien devant une foule de 500.000 personnes (oui, oui, vous avez bien lu  !). Sa prestation, qui a été filmée (et très bien filmée, chacun des trois musiciens étant mis en valeur), est parue en DVD il y a quelques années et vous pouvez le trouver pour pas trop cher. Il faut noter l’ambiance qui règne à ce festival où filles en maillot de bain et gaillards chevelus détendus à perte de vue profitent de la prestation du meilleur trio canadien après Rush. Tout de blanc vêtu et casquette rivée sur la tête, Levine arpente la scène et s’adresse au public. Rik Emmett fait montre de sa virtuosité aux différentes guitares, notamment sa fidèle gratte à double-manche sur laquelle il saute de la 6 à la 12 cordes, offrant une large palette harmonique, ainsi que sa slide-guitar. Son chant de tête fluet, plus supportable que celui de Geddy Lee, est sans cesse contrebalancé par celui un peu plus "hurlé" de Gil Moore dont la faculté à vocaliser tout en frappant sur ses toms ne cesse ne me surprendre. 3 extraits d’"Allied forces", 3 de "Never surrender", 1 de "Rock’n roll machine" et 1 de "Just a game", emballé c’est pesé  ! Le DVD est complété par les deux vidéos de l’album à paraître, l’excellent et plus musclé "Thunder seven" ("spellbound" et "follow you heart" tous deux chantés par Moore).

Si "Live at the US festival" plaît par son absence d’artifice, "A night of Triumph live", filmé en 1997 après le huitième album ("The sport of kings") me ravit au contraire pour son show millimétré à grand renfort de light-show, de pyrotechnie et de lasers. On sent bien que plusieurs années sont passées et que Triumph a fait son trou dans le monde du hard-FM et du hair-metal avec "Thunder seven" et "The sport of kings". La set-list reprend la plupart des grands titres déjà présents sur "US festival" ("allied forces", "lay it on the line", "magic power", "rock’n roll machine", "fight the good fight"), en plus des trois extraits du nouvel album et les deux tubes de "Thunder seven". Emmett au look très glamour fait le show en tournant sur lui-même et en arborant les postures du guitar-hero, épaulé cette fois-ci par Rick Santers à la guitare rythmique, aux claviers et aux chœurs. On en prend "plein la gueule" et ça fait du bien  ! Filmé à Halifax devant 20.000 personnes, cette trop courte prestation est complétée par deux vidéos et des séquences backstage.

Si les albums studio de Triumph ne réussissent pas forcément à capturer l’essence "live" du groupe, ces deux DVD rééquilibrent l’ordre des choses…

Cousin Hub

Chronique mise en ligne le 24/05/2013 et consultée 379 fois

NB : les propos tenus dans les chroniques n'engagent strictement que leurs auteurs, fautes d'orthographe comprises le cas-échéant, le responsable du site n'ayant pas le temps de tout relire et n'étant pas exempt d'en faire lui-même !

La Cave à 20




Les 20 Dernières
Chroniques Ajoutées :

accès direct à la chronique de Beatles (the) - abbey road accès direct à la chronique de future kings of england (the) - the viewing point 


accès direct à la chronique de Quidam - Surrevival accès direct à la chronique de narrow pass - in this world and beyond 


accès direct à la chronique de Mason,Nick - Pink Floyd - l'histoire selon Nick Mason accès direct à la chronique de marillion - live from cadogan hall 


accès direct à la chronique de carducci,franck - oddity accès direct à la chronique de jolly - forty-six minutes twelve seconds of music 


accès direct à la chronique de osada vida - uninvited dreams accès direct à la chronique de knight area - realm of shadows 


accès direct à la chronique de Abel Ganz - The dangers of strangers (20th anniversary edition) accès direct à la chronique de Perret and the Electric Epic,guillaume - guillaume perret and the electric epic 


accès direct à la chronique de Pineapple Thief (the) - 10 stories down accès direct à la chronique de Greenwall - From the treasure box 


accès direct à la chronique de fruupp - the prince of heaven's eyes accès direct à la chronique de gargamel - descending 


accès direct à la chronique de Kamelot - One cold winter's night accès direct à la chronique de viima - kahden kuun sikpit 


accès direct à la chronique de Rypdal,terje - odyssey in studio and in concert accès direct à la chronique de Gillan - Live Wembley 17th december 1982