LE DERNIER NUMERO:
accédez au sommaire du dernier numéro
Sommaire du n° 92

Paru le 28/04/2015

LE COIN DES ANNONCES :

Toutes les chroniques (6914 référencées dont 1731 consultables et signalées par l'image cliquable) :
- par ordre alphabétique :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9 Divers
- par numéros de parution disponibles : 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92

No-man : Mixtaped (2010 - 2dvd - parue dans le Koid9 n°73)

No-Man c’est un peu la madeleine de Proust de Steven Wilson. En co-fondant le groupe avec Tim Bowness dès la fin des années 80, le futur leader du massif Porcupine Tree allait perturber jusqu’à la presse anglaise qui voyait en eux le groupe "le plus important depuis les Smiths, […] le plus sous-estimé des vingt dernières années". Rien que ça  ! Le documentaire disponible sur le second disque, "Returning" (85 minutes formidables), permettra d’ailleurs de se faire une petite idée de l’histoire, complexe, de cette musique de plume pourvue d’une discographie pour amateurs d’archéologie ou de mathématiques appliquées  : on en compte ainsi plus les singles, EP, albums studio certifiés ou non et versions alternatives pour faire bonne mesure. Inutile de dire que ce double-DVD, magnifique de présentation et de qualité image/montage/son, s’avère immédiatement indispensable à tous les amateurs et immanquable aux curieux de passage.

On découvrira un duo détendu, qui ne mégote pas devant quelques pointes d’humour (l’anecdote de la maison de disque qui les a lâchés) et quelques réflexions sur deux carrières aussi opposées  : Bowness condamné à l’ombre et Wilson à la lumière de ses luxueuses productions. Passionnant, pour les anglophones.

Le concert proposé, quant à lui, pointe un autre paradoxe de No-Man. Enregistré en août 2008 dans la salle confidentielle du Bush Hall de Londres, les quatorze chansons s’offrent un glacis à la fois sobre et modeste. Avec Ben Coleman au violon, la mélancolie déployée est à son comble mais curieusement, ne perce jamais comme sur les versions studio. La faute, probablement, aux images, qui nuisent à la portée spectrale et cinématique d’une musique de limbes avant tout destinée aux belles et tristes rêveries. Le duo, sans conteste, vaut son pesant de cacahuètes, avec la voix trop rare de Tim Bowness, écorché vif par tant de ballades tremblées, chassant le pétillant pour plier des histoires cabossées, défaites par la vie. A ce jeu, il illumine le tout de sa démarche brisée. Et dernier paradoxe, c’est en fermant les yeux devant ce film de grande qualité, que nos pupilles s’illuminent brusquement face à tant d’étincelles.

Cyrille Delanlssays

 

Chronique mise en ligne le 14/07/2014 et consultée 245 fois

NB : les propos tenus dans les chroniques n'engagent strictement que leurs auteurs, fautes d'orthographe comprises le cas-échéant, le responsable du site n'ayant pas le temps de tout relire et n'étant pas exempt d'en faire lui-même !

La Cave à 20




Les 20 Dernières
Chroniques Ajoutées :

accès direct à la chronique de Beatles (the) - abbey road accès direct à la chronique de future kings of england (the) - the viewing point 


accès direct à la chronique de Quidam - Surrevival accès direct à la chronique de narrow pass - in this world and beyond 


accès direct à la chronique de Mason,Nick - Pink Floyd - l'histoire selon Nick Mason accès direct à la chronique de marillion - live from cadogan hall 


accès direct à la chronique de carducci,franck - oddity accès direct à la chronique de jolly - forty-six minutes twelve seconds of music 


accès direct à la chronique de osada vida - uninvited dreams accès direct à la chronique de knight area - realm of shadows 


accès direct à la chronique de Abel Ganz - The dangers of strangers (20th anniversary edition) accès direct à la chronique de Perret and the Electric Epic,guillaume - guillaume perret and the electric epic 


accès direct à la chronique de Pineapple Thief (the) - 10 stories down accès direct à la chronique de Greenwall - From the treasure box 


accès direct à la chronique de fruupp - the prince of heaven's eyes accès direct à la chronique de gargamel - descending 


accès direct à la chronique de Kamelot - One cold winter's night accès direct à la chronique de viima - kahden kuun sikpit 


accès direct à la chronique de Rypdal,terje - odyssey in studio and in concert accès direct à la chronique de Gillan - Live Wembley 17th december 1982