LE DERNIER NUMERO:
accédez au sommaire du dernier numéro
Sommaire du n° 92

Paru le 28/04/2015

LE COIN DES ANNONCES :

Toutes les chroniques (6914 référencées dont 1731 consultables et signalées par l'image cliquable) :
- par ordre alphabétique :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9 Divers
- par numéros de parution disponibles : 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92

Ex-vagus : Dream Object 5 (2009 - cd - parue dans le Koid9 n°72)

Groupe créé en 1996 sur des bases néo-progressives, ces "Âmes vagabondes" (sens du nom du groupe en latin  !) sortent aujourd'hui leur 5e album. Le groupe a commencé avec un opéra-rock qu'il jouera devant 4000 personnes  : "Par-delà les légendes" sorti en CD live en 2000. Suivront un CD 3 titres en studio "Cité globale" en 2002, puis un concept-album "Seconde lumière" en 2004, qu'il déclinera en tournée, assurant notamment des premières parties prestigieuses telles que celles de Barclay James Harvest, Focus, Ars Nova, The Watch et Ange. Le groupe tourne aussi dans des festivals comme le ProgSol en Suisse, ProgResiste en Belgique, Obernai, Morestel et Mably en France. "Âmes vagabondes" sort en 2006 (ce dernier est d'ailleurs en écoute intégrale sur leur site :

http://www.myspace.com/exvagusband), album auquel participe Christian Décamps (le leader/fondateur du groupe Ange) et première sortie du groupe sur le label suisse Galileo Records. Durant 2007 et 2008, Ex-Vagus part en tournée avec Ange au travers de l’hexagone afin d'assurer sa popularité grandissante. Le groupe a désormais un nouveau bassiste en la présence de Régis Costagutto (qui remplace Loïc Consolin). Le groupe est aussi composé de Xavier Le Loupp – guitar, Thierry Lesaffre – drums, Dominique Barboyon – keyboards et Eric Vedovati – vocals. L'album est comme quelques autres nominé dans les catégories "Best Foreign Record" et "Best Art Work" pour les Prog Awards 2009. Pour ce cinquième album, le groupe a choisi une vision du monde futur que l’on nous promet, avec ses réussites possibles et ses tragédies certaines, sortes d’instantanés de leur vision du destin de l’humain. Au générique de cet album, par ordre d’apparition dans cet objet à rêver  : "trash vortex" (sur les pollutions marines), "lostaway" (sur la déshumanisation industrielle), "the conqueror’s weapons", (sur les mémoires d’un mercenaire), "some fallen dust", (sur les pouvoirs corrompus), "Stravinsky’s gondola", (sa vie racontée par son fantôme), "once upon a dime" (parodie grinçante des contes de Grimm) et "the clay spirits", (sur la découverte du Nouveau Monde et le génocide indien). D'entrée, c'est la puissance du combo qui étonne  ! On s'attend souvent, dans le cas de groupes français, à une certaine forme de mièvrerie, typique des groupes franchouillards suiveurs arrivés après Ange et Mona Lisa. Mais ici, ce n'est point le cas, les références du groupe étant à mon avis plus anglo-saxonnes que françaises. Fans de Marillion, Genesis, Dream Theater, Pink Floyd, Galaad, Atoll, Ange, à vos postes de combat  ! Ex-Vagus joue un rock mélodique, lyrique, plutôt personnel, ce qui n'est pas sans être une certaine qualité rare… Le chant de Eric Vedovati personnalise d'ailleurs la signature vocale du groupe, son timbre ne ressemblant à rien de connu (peut-être quelques accents Sadlerien  ?) et étant très original, franchement magnifique et maîtrisé (je comprends cependant qu'on puisse ne pas y adhérer). De plus, ça fait du bien quelque fois d'avoir enfin du chant en anglais (c'est la 1e fois que le groupe utilise cette langue), ça évite les sempiternelles Angeries archi-vues et revues. Le groupe sait varier les plaisirs puisqu'il nous offre pas moins de 7 morceaux, trois de 6 minutes, un de 9, un de 11, un de 12 et 13 pour le plus long. Un album extrêmement varié, qui fait voyager sur place. Une belle réussite à l'actif de ce grand groupe. A vos tablettes  : le groupe jouera au Triton (Les Lilas - 93) le 22 janvier 2010 et le 1er mars à l'Espace Culturel d'Eloyes. N'hésitez pas à visiter également leur magnifique site Web http://ex-vagus.com.

Renaud "ex plus que vaguement conquis" Oualid

Chronique mise en ligne le 18/08/2014 et consultée 242 fois

NB : les propos tenus dans les chroniques n'engagent strictement que leurs auteurs, fautes d'orthographe comprises le cas-échéant, le responsable du site n'ayant pas le temps de tout relire et n'étant pas exempt d'en faire lui-même !

La Cave à 20




Les 20 Dernières
Chroniques Ajoutées :

accès direct à la chronique de Beatles (the) - abbey road accès direct à la chronique de future kings of england (the) - the viewing point 


accès direct à la chronique de Quidam - Surrevival accès direct à la chronique de narrow pass - in this world and beyond 


accès direct à la chronique de Mason,Nick - Pink Floyd - l'histoire selon Nick Mason accès direct à la chronique de marillion - live from cadogan hall 


accès direct à la chronique de carducci,franck - oddity accès direct à la chronique de jolly - forty-six minutes twelve seconds of music 


accès direct à la chronique de osada vida - uninvited dreams accès direct à la chronique de knight area - realm of shadows 


accès direct à la chronique de Abel Ganz - The dangers of strangers (20th anniversary edition) accès direct à la chronique de Perret and the Electric Epic,guillaume - guillaume perret and the electric epic 


accès direct à la chronique de Pineapple Thief (the) - 10 stories down accès direct à la chronique de Greenwall - From the treasure box 


accès direct à la chronique de fruupp - the prince of heaven's eyes accès direct à la chronique de gargamel - descending 


accès direct à la chronique de Kamelot - One cold winter's night accès direct à la chronique de viima - kahden kuun sikpit 


accès direct à la chronique de Rypdal,terje - odyssey in studio and in concert accès direct à la chronique de Gillan - Live Wembley 17th december 1982